Un avion d’Air Algérie intercepté par un Mirage 2000 de l’armée française

0
101

En quelques minutes, un Mirage 2000 de l’armée française a intercepté mardi un Boeing d’Air Algérie qui… avait oublié de prendre contact avec les aiguilleurs du ciel en France.

Un avion de la compagnie aérienne nationale Air Algérie a déclenché une alerte provoquant le décollage immédiat d’un Mirage 2000 de l’armée française.

« Au large de Marseille, un Boeing 737 assurant, mardi, la liaison commerciale entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry a cessé de répondre au contrôle aérien français, alimentant le doute sur les intentions de l’équipage », indique le ministère français.

La Haute autorité de défense aérienne (HADA) « a ordonné le décollage d’un Mirage 2000 d’alerte de la base aérienne (BA) 115 d’Orange-Caritat ».

En principe, la réglementation impose à l’équipage de maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel.

Quelques minutes plus tard, l’avion d’Air Algérie a été intercepté à une altitude de 32 000 pieds, à la verticale de la ville française d’Orange.

En se rendant compte de son erreur, les pilotes ont repris contact avec les contrôleurs civils de Marseille. Cependant, les autorités françaises ont maintenu la surveillance de l’appareil, le temps de vérifier les éléments de vol et pour prendre en photo l’avion. Le ministère de la Défense a finalement conclu à l’incompétence de l’équipage.

Ce n’est pas la première bévue d’un équipage d’Air Algérie. Récemment, des pilotes avaient été suspendus lors d’un vol entre Alger et Sétif pour avoir laissé les commandes de l’avion a un enfant de dix ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre commentaire ici