Que dit la législation sur l’alcool au volant En Algérie ?

2
1000

Depuis quelques années, la conduite en état d’ivresse est l’objet de réglementations spécifiques en Algérie. Résultat inavoué de l’augmentation de la population des buveurs dans le pays où la consommation d’alcool demeure encore un tabou.

L’Algérie a abaissé le seuil de l’alcoolémie tolérée pendant la conduite. Ce dernier est passé de 0,5 à 0,2 gramme par litre de sang dans le but de limiter les accidents de la route. « Même si on ne dispose pas de chiffres spécifiques sur les accidents dus à l’alcool au volant, nous constatons leur augmentation ».

On comprend pourquoi les autorités cherchent à durcir les contrôles de l’ivresse au volant, et durcir les sanctions et à prévoir des alcootests afin de prévenir les accidents. 

Quelles sont les sanctions ?

Les conducteurs contrôlés avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,2 g/l encourent :


  • un retrait de permis.
  • une amende allant de 50000 à 150000 DA
  • une immobilisation du véhicule.
  • Prison de 1 ans à 5 ans

 

2 Commentaires

  1. la diffusion de la vidéo les algériens et le code reste incompréhensive, elle est bizarre et ne reflète pas du tout le niveau des Algériens, donc c’est vraiment de la propagande.

  2. certes il reste beaucoup d’effort à faire pour réduire le nombre d’accident,, il faut déjà interdire la consommation d’alcool, car avec le climat socio économique morose, les jeunes sont déprimés et les accidents sont là

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre commentaire ici