19 accidents rien que pour la journée d’hier, la pluie est en grande partie responsable de cette journée catastrophique

0
756

img_2373

Les chutes de pluies durant la matinée du jeudi à Alger ont causé 19 accidents de la route et un grand embouteillage, notamment au niveau des autoroutes sud et est de la wilaya d’Alger, a indiqué le lieutenant de police, Ghoulam Kanob de la sûreté publique de la wilaya d’Alger.

Ces accidents, qui n’ont pas entraîné de pertes humaines, sont dus aux chutes de pluies et à la chaussée glissante, a déclaré à l’APS le lieutenant Kanob, ajoutant que deux accidents ont causé un grand embouteillage à Alger.

Le premier a été le renversement d’un camion à 4H du matin au niveau de la rocade sud en direction de la circonscription administrative de Dar El Beida, a-t-il précisé, ajoutant que la libération de la route par les services de sécurité a duré cinq heures.

Pour le deuxième accident, à l’origine d’un grand embouteillage au niveau de l’autoroute Est, le lieutenant Kanob a indiqué qu’il s’agit également du renversement d’un autre camion vers 5H du matin au lieu dit Cité Zerhouni Mokhtar à Dar El Beida en direction d’Alger.

Par ailleurs, un carambolage entre quatre voitures provoqué par une fuite d’huile a été enregistré à 10H30 au niveau du pont d’El Harrach en direction d’Alger, causant une obstruction de la circulation, a-t-il encore ajouté.

Un hélicoptère relevant de l’unité aérienne de la sûreté nationale a été dépêchée pour déterminer les « points noirs » ainsi que les lieux des accidents, en coordination avec les unités opérationnelles mobile en vue de facilité et organiser la circulation routière, a-t-il indiqué.

Relevant une très forte circulation routière tout au long de la semaine, dans la wilaya d’Alger, le lieutenant Kanob estime que la cause principale reste le nombre important et croissant des voitures. Il a rappelé, dans ce sens, que le parc automobile de la wilaya dépasse un million quatre cent mille véhicules, en plus de cent vingt mille véhicules venant des différentes wilayas du pays.

Soulignant que quelque quarante mille véhicules transitent par Alger, le représentant de la sûreté nationale a indiqué que « les axes qui connaissent le plus grand nombre d’embouteillage sont ceux reliant la capitale à Blida et à Boumerdess ».

Précisant que « 70% des entrées de véhicules dans la wilaya d’Alger sont pour un motif professionnel », le lieutenant Kanob a cité entre autres causes d’embouteillage, le fait que le jeudi soit un jour de réception dans différentes administrations et que les horaires de travail soient les mêmes pour tous.

(APS)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre commentaire ici