Trafic routier ou le mal du siècle en Algérie

0
572

Ces dernière années, tous les Algériens sont d’accord sur une chose: le trafic routier est devenu infernal.

le temps où, les heures de pointes étaient bien connues de tous, à savoir tôt le matin et à la sortie des bureaux est bel et bien révolu. Désormais, de 7h  du matin jusqu’à 20h du soir, certains axes sont justes infréquentables.

Nous commençons à développer une phobie à la conduite, si ce n’est pas déjà le cas. Tout le monde pense à sortir tôt le matin et essayer de sortir tôt ou rentrer très tard, juste pour éviter ces 2 heures passer sur les grands axes pour rentrer chez soi.

Le moment venu où on se retrouve enfin à la maison, week-end compris, nous n’avons plus envie de sortir. L’impact est vite ressenti sur le couple, les enfants et l’entourage.

Avec l’absence d’alternative, le métro et le tramway ne couvre pas les grands axes. Ce qui présage malheureusement encore quelques années de supplices.

 

img_2373

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre commentaire ici